lundi 24 juillet 2017

Aux marges économiques de la France

Après que leurs auteurs ont mené des recherches détaillées, deux articles récents de sites web permettent d'aborder deux histoires aux marges économiques de la France au début et à la fin du vingtième siècle : des poissons austraux aux roubles indochinois.


Hier, dimanche vingt-trois juillet 2017, sur le blog La Marcophilie navale, Jean-Michel Bergougniou  raconte par les courriers et les timbres les deux premières campagnes de pêche de 1981 et 1982 dans les eaux des îles Kerguelen, dans les Terres australes et antarctiques françaises.

Dans le contexte des conflits de pêche aux larges de Terre-Neuve et de la Norvège, la campagne expérimentale de l'été austral 1980-1981 permit d'étudier la ressource et aux navires de pêche d'évaluer la rentabilité de son exploitation. La suivante (1981-1982) ramena du poisson et, avec l'exemple du Zélande 2 de la Société nouvelle des pêches lointaines de Bordeaux, de suivre le parcours des navires de la France à l'océan Austral en passant par Suez.

Rafraîchissant... quoique la tramontane soufflant actuellement sur le Sud de la France évoquent les quarantièmes rugissant et les cinquantièmes hurlants affrontés par ces navires de pêche.


Restons dans les climats réputés frais, mais dans une ambiance de guerre civile.

La période entre les révolutions russes de 1917 et la stabilisation des frontières au début des années 1920 est complexe en Europe centrale, orientale et aux confins de la Russie en guerre civile (voir l'exemple des conflits entre Pologne et Ukraine). Mais, en Russie d'Asie, la situation fut tout aussi confuse.

Pierre, un des deux auteurs du site d'actualités Numismag, propose, depuis mercredi dernier le dix-neuf juillet, a un article de recherche sur les billets en rouble de la Banque de l'Indo-Chine en Russie à partir notamment des archives de cette banque conservées désormais par le Crédit agricole après de multiples ventes et fusion bancaire en France.

Début 1918, dans le but de contrôler la Sibérie, les alliés envoient troupes, matériels et aide financière vers les chefs et groupes qui leur paraissent les plus aptes à lutter contre les bolcheviks. Si la confusion entre Russes est grande, il en est de même côté alliés à lire le déroulement de la mission du général français Maurice Janin chargé d'abord de commander l'armée tchécoslovaque se trouvant là...
Un exemple de spécimen non émis de vingt-cinq roubles vendu en 2016 sur le site CGB.fr.
Pour revenir à la numismatique, l'article explique comment le gouvernement français décide de stabiliser la situation monétaire : les roubles impériaux que les bolcheviks impriment encore concurrencent les roubles du gouvernement renversé de Kerenski. Et à Omsk, la principale ville « blanche » de Sibérie, on envisage une émission souveraine de billets.

Pour rassurer les populations de l'Orient russe qui auraient à faire aux militaires français, il est demandé à la Banque de l'Indo-Chine d'ouvrir une agence à Vladivostock et d'émettre des billets bilingues et libellés en rouble, lié  par une parité fixe avec le franc français (un rouble pour soixante centimes). L'auteur signale le même stratagème par les Britanniques à Arkhangelsk.

En 1919, la Banque de l'Indo-Chine confie la création et l'impression à l'American Banknote Company qui comprend une allégorie au bonnet phrygien dans un médaillon entouré d'éléments de sécurité.

Cependant, les aléas militaires et politiques à Omsk empêcheront la mise en circulation de ces billets. Leur destruction a lieu en mai 1920 à New York... qu'ils n'ont jamais quitté. N'en restent que les séries spécimens circulant dans les ventes ou conservées dans les archives de la Banque de l'Indochine.

Un article passionnant. Bonne lecture !

samedi 22 juillet 2017

Du goût, de la nature et des sculptures

À chacun selon ses goûts certes, mais, côté sculpture, ce sera difficile de détrôner mon coup de cœur de 2000 avec La Valse de Camille Claudel, photographiée sous un angle mise en page par Aurélie Baras.
La Valse de Camille Claudel, créé entre 1883 et 1901, timbre de France de 2000 (via Phil-Ouest.com).
Ce ne sera pas Le Baiser d'Auguste Rodin qui me conquerra en septembre prochain alors qu'il est déjà l'objet d'annonce sur les réseaux sociaux.
Le Baiser d'Auguste Rodin (vue réelle du timbre ou de la gravure numérique ?) présentée en 1889, timbre à venir (via Phil-Ouest.com - informations d'émission dans Phil'infos).
À part le bloc de pierre, j'ai du mal à apprécier la sculpture sur cette gravure. Comme quoi, le copier-coller photographique peut avoir du bon, contrairement à ce que je pense souvent.

Autre face-à-face des nouveautés, comment représenter plusieurs espèces naturelles sur un seul timbre ?
Les arbres méditerranéens, timbre émis le mardi onze juillet dernier (via Phil-Ouest.com).
Plus agréable à mon regard, le méli-mélo de branches et de fruits d'arbres méditerranéens proposés par Sandrine Chimbaud. Bien mieux que l'impression de bouillabaisse en attente de l'émission Euromed postal des poissons de 2016 - ce rouge à cuire.
Les insectes en kaléidoscope sur un des six timbres de Jersey, émis le dix juillet dernier (site marchand de Jersey Stamps).
L'approche de Chimbaud aurait-elle gagné à être gravée ensuite et imprimée en taille-douce ? En tout cas, elle convient bien au randonneur méditerranéen que je suis...

L'entomologiste, les zoologues et les botanistes préfèreront peut-être la nature rangée comme à la parade des six timbres de Jersey pour le bicentenaire du kaléidoscope - 1817 étant l'année où son inventeur David Brewster a créé le mot d'après la Wikipédia en anglais.

Et là, au second regard, à l'approche du repas sur fond de cymbalisation de cigales, avec le rappel de la bouillabaisse tout en regardant le contre-la-montre du Tour de France cycliste dans les rues de Marseille... Le timbre français EuroMed postal 2017 serait-il encore un timbre gastronomique : un bouquet garni ?

Après cette excursion en beaux arts et dans la nature, je vais peut-être en revenir à l'histoire et la géopolitique.

Note : L'initiative régionale EuroMed postal a un site web.

mardi 18 juillet 2017

Disparition de Brian Moorhouse, spécialiste de l'Amérique latine

Samedi quinze juillet 2017 est mort Brian Moorhouse, un marchand, expert et philatéliste britannique spécialisé dans le continent latino-américain et les Caraïbes du dix-neuvième siècle aux années 1940.
Christophe Colomb, logotype approprié pour la boutique web de Brian Moorhouse...
Parmi les dernières collections de matériels préparatoires, d'essais et de timbres émis qu'il a présentées étaient celles des premières émissions d'Haïti, comme les timbres à l'effigie du Président Lysius Salomon émis vers novembre 1887 qu'il a présentés lors de la journée latino-américaine de la Royal Philatelic Society London, le jeudi vingt-huit juillet 2016. Société dont il avait été élu Fellow.
... et sûrement inspiré des premiers timbres-poste du Chili (ici sur timbre d'Espagne de 2003).
Ses collections étaient aussi des références. En avril 2015, lors d'un exposé sur une collection haïtienne qui devait concourir en compétition internationale, son auteur tentait de montrer à quel point il avait réussi à compenser, par l'acquisition et l'étude, le fait que certains blocs et feuilles n'existaient qu'en exemplaires rarissimes possédés et exposés à la même époque par Moorhouse.

samedi 15 juillet 2017

Un timbre sur Liverpool dans une série architecture contemporaine

Jeudi treize juillet, la Royal Mail a émis une série de dix timbres sur des bâtiments marquants de l'architecture contemporaines. L'opérateur britannique est très touristique cette année : cette émission urbaine fait suite à l'émission plus rurale des moulins à eau du vingt juin précédent.
Le timbre de première classe à la façade de l'Everyman Theater de Liverpool... Si le cadrage allait plus à gauche... une autre merveille contemporaine apparaîtrait, mais elle a déjà été timbrifiée en 1969 (Royal Mail).
La piscine des Jeux olympiques de 2012, à Stratford, voisine avec le proche - en forme de tête chapeauté - auditorium Armadillo de Glasgow.

Les deux parlements régionaux d'Écosse et du Pays de Galles méritaient bien leur place. Celui de Cardiff, le Senedd, que j'ai visité l'année dernière, mêle une base sombre évoquant les couches de charbon, et un toit en bois plongeant pour devenir ce minerai. À la rencontre des deux matériaux se trouve la chambre de l'Assemblée nationale.
La série complète (via Norvic Philatelics)
Les éléments naturels apparaissent donc, au moins de manière symbolique. La formation volcanique de la Chaussée des Géants, sur le littoral nord-irlandais est évoquée par son bâtiment d'accueil des visiteurs. Plus technologique, les dômes de l'Eden Project, en Cornouailles, permettent de finir de balayer de nombreux usages, techniques et régions du Royaume-Uni.

Pour Liverpool, c'est l'Everyman Theater qui a été choisi. Il existe depuis 1964 dans le quartier des spectacles et de la bohême, à proximité des universités et surplombant la partie portuaire de la ville en reconversion depuis les années 1980. La reconstruction complète de l'Everyman entre 2011 et 2014 (voir avant / après grâce aux participants des Wikipédias), offrant désormais une longue façade illustrée de photographies de comédiens.

Hope Street, à l'extrémité nord où il se trouve, mérite une promenade complète à elle seule en plein jour depuis la cathédrale anglicane au sud à la cathédrale catholique au nord (timbre de 1969), avec quelques œuvres de rue à observer...

...et un retour chaque soir pour ses lieux de spectacle, restaurants et bars chics offrant comme l'architecture et les sculptures de nombreux styles depuis le début du vingtième jusqu'à la décennie courante.

vendredi 14 juillet 2017

Un 12e anniversaire indonésien pour Postcrossing

Le site d'échanges de correspondance par cartes postales, Postcrossing, fête son douzième anniversaire aujourd'hui, vendredi quatorze juillet 2017. Événement accompagné d'une émission de timbres par Pos Indonesia, l'opérateur postal indonésien, signale le blog du site d'échange.
Les trois timbres indonésiens : le voyage par la carte postale, fenêtre sur (1) le monde des monuments (2) et des cultures (3).
Trois timbres de trois mille roupies façon bande dessinée. Une jeune femme découvre un paysage montagneux grâce à des cartes postales timbrées de rouge, puis deux mises en scène de monuments mondiaux célèbres (thématistes heureux) sur le second timbre et de la variété des monuments religieux d'Asie du sud-est (Bouddha bien en vu).

Les participants indonésiens organisent une réunion de préparation de cartes demain samedi dans les bureaux principaux de cinq villes, dont le comptoir philatélique de Jakarta. Une rencontre Postcrossing, avec le soutien de Pos Indonesia, aura également lieu samedi cinq août pendant l'exposition philatélique internationale de Bandung (où la France sera représentée par dix collections jeunesse).

Pour les marcophiles de l'Indonésie, ce site de Lukman Hqeem, Indonesia Postmarking, recense les timbres à date contemporains de ce pays.

Le Catalogue Sebphilately de la thématique Postcrossing a été mis à jour avec ses trentième à trente-deuxième timbres.