dimanche 12 novembre 2017

Faute de nouveaux merles, j'engraisse des grives d'origines variées...

... ou faute de temps libre, je complète les articles précédents.

De la menthe au thé au petit-déjeuner continental.
En décembre 2016, j'évoquais Gibraltar avec l'historien postal Richard Garcia et le récit de l'historien global Christian Grataloup sur comment, au Maroc, l'infusion de menthe devint le thé à la menthe en conséquence de l'addiction britannique à la boisson et l'impossibilité d'en exporter les feuilles jusqu'à la Russie importatrice à cause de la guerre de Crimée.
Couverture du livre à partir d'une publicité du Cacao Poulain de Leonetto Cappiello de 1911 (site de l'éditeur Armand Colin).
Depuis ce printemps, cette anecdote historique fait partie de l'épisode d'un livre de vulgarisation du même Grataloup sur l'histoire de l'apparition du petit-déjeuner en Europe autour du trio revisité de boissons tropicales : café, chocolat et thé.

Une bonne lecture sucrée pour les passionnés d'histoire du quotidien, du temps long et les thématistes en quête d'idées.

Le Monde dans nos tasses. Trois siècles de petit déjeuner par Christian Grataloup, publié par Armand Colin en mai 2017.

Séparatisme et courrier international : retour au Donbass.
Il est encore temps de trouver chez les marchands de journaux le numéro daté novembre de Timbres magazine où lecteurs et clubs réagissent à l'éditorial du numéro de septembre sur l'émission de timbres par la Poste du Donbass, gérant le courrier local et international via la Russie des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

Le magazine fournit l'adresse mail de la représentation diplomatique de ces républiques en France dans le courrier des lecteurs et un article complet sur ce courrier est annoncé dans PhilApl daté septembre 2017 de l'Association philatélique du Loiret.

Disparus, ils enrichissent encore la Philatélie.
Par les activités de la Société philatélique royale de Londres, deux historiens postaux britanniques morts cette année sont honorés et honorent encore la Philatélie.

Jeudi neuf, en introduction de sa conférence sur l'histoire postale préphilatélique du Salvador (et de l'Amérique espagnole), Guillermo Gallegos a rendu hommage à Brian Moorhouse, spécialiste de l'Amérique latine et des Caraïbes.

Lundi six novembre, la Royale a annoncé (pdf) avoir reçu en donation les droits sur les ouvrages et la conservation des archives de Ted Proud, couvrant de larges pans de l'histoire postale des colonies britanniques. Si le site de l'International Postal Museum qu'il créa avec feu John West pour diffuser leurs ouvrages imprimés et numériques est désormais fermé, la RPSL en assurera la diffusion désormais et ouvrira les archives à la recherche.

La Poste vaticane battra-t-elle la Poste irlandaise : Luther contre le Che ?
Alors que le timbre irlandais sur le centenaire des apparitions mariales à Fatima passe inaperçu..., des articles signalent, ici et là, l'émission, jeudi vingt-trois novembre,par la poste du siège de l'Église catholique romaine d'un timbre pour les cinq cents ans de la Réforme protestante... !
Luther et Melanchton au pied de la Croix, Wittemberg en arrière-plan (via La Croix).
Va-t-on atteindre l'engouement de la vente à succès du timbre irlandais du Che qui se monnaye actuellement à fort prix à l'unité, en enveloppe premier jour et en feuille entière ?

Au cas où la figure romantique du révolutionnaire implacable vaincrait, les parieurs impénitents se reporteront sur deviner le duel des ventes entre ce timbre radical et son jumeau contre-réformé émis le même jour à l'effigie de saint François de Sales, issu de la noblesse savoyarde.

samedi 28 octobre 2017

Double Lisa pour suivi d'une lettre

Trouver dans le courrier d'une entreprise, une conséquence de l'incitation à envoyer les expéditeurs vers les automates en libre-service dans les bureaux de La Poste en France.
Deux étiquettes : un timbre de distributeur et un code-barre de suivi... L'oblitération à code data matrix est-elle liée au suivi ou un des moyens de La Poste de distinguer ses services par vitesse et destination ?
L'expéditeur a voulu pouvoir suivre l'arrivée à destination de son courrier.

Indubitablement, l'autocollant du bas est un timbre de distributeur d'une valeur faciale d'un euro quatre-vingt-six pour le second échelon de la lettre verte plus quarante centimes de suivi.

Le suivi demandant un code numérique pour l'expéditeur et d'un code-barre pour le tri automatisé : impression et collage d'une seconde étiquette.

Le tout oblitéré le seize août 2017 à la plate-forme 39002A... à Castelnau-d'Estrétefonds, celle desservant la région Midi-Pyrénées à une vingtaine de kilomètres au nord de Toulouse.

En espérant que les spécialistes de Lisa d'usage courant n'en sont pas à pleurer des larmes de sang face à ce texte, problablement naïf et sûrement très incomplet.

mardi 24 octobre 2017

Histoire postale de la guerre du Vietnam

La chaîne culturelle franco-allemande Arte a diffusé en septembre les dix épisodes du documentaire de Ken Burns et Lynn Novick sur la guerre du Vietnam. Aspect marquant de leur travail : avoir pu interroger librement des vétérans vietcongs et nord-vietnamiens, ce qui rappelle l'aspect-miroir de beaucoup de conflits alors que l'Europe achèvera le centenaire de la Grande Guerre en 2018.

La division du Vietnam avec la guerre de décolonisation d'Indochine, puis la guerre où les États-Unis se sont embourbés, ont produit leurs lots de timbres patriotiques et de courrier militaire. Reste à les retrouver.

Le mercredi dix-sept mai 2017, Dan Telep a proposé une conférence et sa collection de courrier militaire des insurgés vietcongs et de l'armée du Nord-Vietnam devant les membres du Collectors Club de New York - et aux internautes sur Vimeo.
La zone démilitarisée en gris et sa proximité cartographiée par les United States Marine Corps (domaine public, via la base documentaire Commons de Wikimedia).
Vétéran du conflit, Telep a servi à proximité de la zone démilitarisée entre les deux républiques vietnamiennes, lieutenant coincé entre les Vietcongs, insurgés-guérilleros communistes du sud, et les attaques de l'armée nordiste de la République démocratique, entre canonnades, coups de poing ou passages par le Laos.

Très vivant, le réalisateur du Club a dû bosser : filmer l'enseignant en marketing en mouvement, montrer les diapositives à partir du fichier, ou zoomer pour les montrer projetées car Telep y montre un détail important.

Très difficile est une collection postale militaire vietcong ou nord-vietnamienne comme l'expérience combattante de l'orateur permet de l'expliquer.
Joie ! Les pionniers de cette collection et la bibliographie sont au début de la présentation pour rappeler leur importance dans le chemin parcouru (diapositives de Dan Telep, conférence au Collectors Club de New York, dix-sept mai 2017).
Certes, la joie des soldats de ramener un sac de courrier ou une enveloppe pris à l'ennemi permet de découvrir des plis à distribuer de toute urgence, disposant de la marque de l'officier expéditeur. Mais la règle fort logique était de détruire après avoir lu...

D'où les conjectures sur les rares lettres que le collectionneur peut montrer : officiers vietnamiens n'ayant pas respecté l'ordre, sortie illicite des archives de l'État vietnamien ? Combien de courrier dans ces archives justement.

Néanmoins, les efforts de Dan Telep permet de comprendre l'organisation postale d'une zone de conflit complexe et difficile à connaître des Occidentaux.


Et des commissions militaires observant le respect des zones démilitarisées et des cessez-le-feu au nom de la Communauté internationale ?

C'est le philatéliste et blogueur indien Mani Muthukrishnan qui a montré sur Philatelic Titbits en septembre les timbres surchargés que la poste indienne fournit aux forces armées indiennes pour le courrier des commissions internationales envoyées en Indochine de 1954 à la fin de la guerre du Vietnam.
Le premier message sur Philatelic Titbits le vingt septembre 2017.
L'Inde avait en charge les transmissions postales de ces commissions. Ainsi, en 1954, Indiens, Canadiens et Polonais observèrent les premières années d'indépendance depuis leurs missions dans les quatre capitales de l'ancienne Indochine française jusqu'en 1958, puis dans les années 1960 au Cambodge et à Saïgon. Avec oblitération de Field Post Office (FPO).

Surchargés en hindi, les timbres ont suivi l'évolution philatélique indienne : nouvelle devise monétaire en 1957, nouveau filigrane dans les années 1960. La surcharge devint un ICC rouge avec le timbre Nehru au Laos et Sud-Vietnam.
Premier jour de la série du deux octobre 1968 (Philatelic Titbits, 26 septembre 2017).

L'étude de Mani Muthukrishnan se conclut par une enveloppe premier jour de la série surchargée d'octobre 1968...

Encore un neurone qui doit retenir d'aller fouiller le web et la médiathèque pour retrouver le rôle de ces malheureuses commissions coincées dans un conflits où aucun acteur ne voulait céder un pouce de terrain idéologique.

samedi 21 octobre 2017

La philatélie algérienne par ses présidences

Pour la rentrée de sa chronique philatélique hebdomadaire du jeudi dans le quotidien El Watan, Arslan Selmane a proposé cinq articles racontant l'histoire politique de la république algérienne - qui est loin d'être un long fleuve tranquille - à travers les timbres-poste évoquant les présidents, les élections nationales, les institutions nationales mises en valeur ou les grands projets réalisés ou espérés.

Attention, ces articles ne sont que temporairement accessibles librement. Dépêchez-vous ou inscrivez-vous à El Watan.

1 : L'éphémère présidence Ben Bella, article du quatorze septembre.

2 : La présidence Boumediène et les projets du socialisme, article du vingt-et-un septembre.

3 : La controversée présidence Bendjedid, article du vingt-huit septembre.

4 : Les tragiques années 1990 et ses trois présidents, article du cinq octobre.

5 : La longue présidence Bouteflika et les premières émissions imposées par la République populaire de Chine - une plaie pour de nombreux opérateurs postaux africains, article du douze octobre.

L'article de cette semaine, publié jeudi dix-neuf, est plein d'espoir dans les jeunes générations avec l'École algérienne, « grand laboratoire d'expérience », mise en valeur par les timbres.
Affiche du Salon national (site d'Algérie Poste).
Pour terminer, Algérie Poste organise un premier Salon national de philatélie, du mardi trente-et-un octobre au vendredi trois novembre au Musée national de l'art moderne et contemporain, à Alger.

Salon et exposition qui concluront l'année des cinquante-cinq ans du premier timbre de l'Algérie indépendante, émis le premier novembre 1962.

dimanche 15 octobre 2017

Hasta la victoria sempre. Amen.

En une semaine d'octobre, An Post a réussi une audacieuse figure φl@télico-politico-religieuse qui a placé le timbre-poste dans les médias de très nombreux pays tout en satisfaisant les plus modestes des Irlandais. Et, trèfle à quatre feuilles sur le leprechaun, parvenir à respecter la logique des anniversaires commémoratifs.
Centenaire des révolutions russes... centenaire de l'insurrection de Pâques 1916... et un photographe irlandais (boutique d'An Post : épuisé).
Le jeudi cinq octobre, est émis un timbre d'un euro pour le cinquantenaire de l'assassinat du révolutionnaire communiste argentin - ou de la libération du monde d'un terroriste criminel de guerre cubain pour le lecteur bourgeois - Ernesto « Che » Guevara.

Effigie noire au visage blanc et étoile jaune, l'agence Red & Grey a mis en rouge la réinterprétation noir et blanc de 1968 par l'Irlandais Jim Fitzpatrick de la photographie icônique du Guerrier héroïque prise en 1960 par le Cubain Alberto Korda.

Pourquoi le Che commémoré sur un timbre d'Irlande se demandent journaux et participants de réseaux sociaux ?

Son arbre généalogique ayant des racines irlandaises ? Le fait qu'alors ministre cubain, il a passé une longue escale due au mauvais temps à l'aéroport de Dublin en 1964 ? La nationalité de l'artiste toujours aussi engagé et moderne (sur Twitter et Instagram) ? Souhait de participer à la thématique centenaire de la Révolution d'Octobre ? Neutralité politique d'An Post qui avait besoin d'un quota d'extrême-gauche ?

La citation attribuée au père d'Ernesto m'amuse davantage : « Dans les veines de mon fils coule le sang des rebelles irlandais ». Ce timbre serait donc une provocation envers l'envahisseur anglais :)

Le résultat fut immédiat : articles et débats donc publicité gratuite, d'où vente très rapides du tirage de cent vingt-deux mille timbres, avec nécessité d'un nouveau tirage pour servir les abonnés.

Mais alors quel timbre à message fort reste-t-il disponible pour les malheureux Irlandais arrivant trop tard dans leurs bureaux de poste ?
Une autre icône sous la forme d'une statue : photographie par un archevêque, mise en forme par un diacre (boutique d'An Post).
Le timbre Postcrossing bien sûr !

Ou depuis le jeudi douze, celui du centenaire des apparitions de la Vierge Marie à Fátima, au Portugal... La poste irlandaise est ouverte au monde ce mois-ci.

Marie, mère d'un autre révolutionnaire des relations entre Dieu et ses fidèles par la réinterprétation fort débattue alors de ses règles et dont le sacrifice a marqué des générations - ou une affabulatrice adultère dont le récit accaparé par l'Église permet de vendre de l'opium aux prolétaires depuis deux mille ans pour le lecteur « bouffeur de curé ».

C'est sûr que ce timbre permet davantage une réflexion lentement mûrie, la méditation, l'inspiration de simples et invisibles actions bénévoles de celles qui soulagent un peu le quotidien des autres...


... Reste à trouver comment, dans notre monde de corporations déshumanisantes poussant à la sur-consommation et aux dirigeants politiques susceptibles de causer des conflits meurtriers, parvenir à trouver comment le Che et la Vierge peuvent nous inspirer une durable réforme ni trop hâtive, mais ni trop lente des comportements de notre espèce sur la seule planète qui lui est disponible.