samedi 25 février 2017

Salade de fruits franco-australo-britannique de février

Mélenchon, prochain président-φl@téliste ?
Depuis quelques mois maintenant, le symbole national de la φl@télie φr@nçaise depuis 2009.
Affiche tronquée de la campagne La France insoumise avec Jean-Luc Mélenchon. À retrouver sur les poteaux des villes, les postes électriques et autres lieux publics d'affichage (matériel de soutien de la campagne).
Jean-Luc Mélenchon, un φlatéliste ? Un φlosophe ? Un bras levé contre la φnance sans conscience ?

Élisons-le pour le voir courir dans l'Élysée, un mensuel philatélique sous le bras ?

Un point sur les spéculations φl@téliques récentes.
Un catalogue de vente du danois Nordfrim dans la boîte cette semaine, avec quelques nouvelles émissions françaises.

Ainsi, le bloc Libération, épuisé dès le Salon d'automne de novembre 2015 quant le bloc 1 Franc Cérès fut encore disponibles par correspondance les semaines suivantes : trente euros vingt-cinq centimes pout vingt euros de faciale.

Et le bloc du bicentenaire de la Caisse des dépôts sur papier high tech, mis en vente confidentialo-parisienne, puis plusieurs mois selon des modes étranges de fidélisation... : quatre euros quatre-vingt-dix.

Et le port selon le montant de la commande.

Caisse des dépôts dont le fonctionnement pourrait donner plusieurs affaires politico-médiatiques selon un livre, La Caisse, de Sophie Coignard et Romain Gubert, et de récents tourments, résumés par cet article de Challenges du vingt-neuf janvier dernier.

Il n'aurait pas fallu émettre le timbre plus tard.

Australia Post perd mon multimillionnaire président.
Après sept années d'exercice, plusieurs mois à jouer à cache-cache avec le Sénat fédéral et quelques semaines avec les médias, le président de la poste australienne Ahmed Fahour a annoncé, jeudi vingt-trois, qu'il démissionnait d'ici juillet prochain.

Son salaire était très élevé... et a fait de plus en plus scandale au fil des années, surtout depuis 2015, la première année complète de pertes en trente ans pour Australia Post. Il était passé récemment d'un peu moins de cinq millions de dollars australiens à bien plus de cinq millions.

Pourraient s'y ajouter les témoignages de clients de la poste, relevés au gré des forums philatéliques et des commentaires d'articles de presse : machines de tri ultra-modernes mal optimisées, envois suivis effectuant des allers-retours entre deux bureaux des semaines durant, un système faisant qu'il faut à certaines lettres simples une semaine ouvrables complètes pour traverser le pays...

Les sénateurs ont eu un mal fou à obtenir le chiffre exact : le respect de la vie privée a pu leur être répondu, alors que ce salaire était le plus élevé de tous les dirigeants d'entreprises publiques australiennes. Un ancien gouverneur de la Banque centrale et l'actuelle directrice du groupe audio-visuel public atteignent à peine le million de dollars.

En conséquence, le gouvernement fédéral a demandé à l'institution de contrôle des rétributions des entreprises publiques de surveiller désormais la politique salariale d'Australia Post pour son prochain dirigeant.

Royal Mail fait son Brexit.
Hier, vendredi vingt-quatre, Norvic Philatelic a rapporté et analyser l'annonce par l'opérateur postal britannique de ses prochains tarifs en vigueur à partir du lundi vingt-sept mars.

Si l'affranchissement des premiers échelons des différentes lettres nationales augmente d'un penny ou deux pence, les tarifs pour l'Europe explosent littéralement : plus douze pence, soit une livre dix-sept jusqu'à vingt grammes en Europe, dix grammes vers le monde. Au-delà de ces grammages, les augmentations vers le reste du monde sont toujours plus modérées que celles vers l'Europe.

Les colis internationaux par voie aérienne subiront l'augmentation également.

Effet Brexit : sanctionner les expéditeurs et exportateurs britanniques ou expatriés ayant des contacts avec le continent et éviter de fâcher les Britanniques correspondant entre eux ? Effet Brexit financier : il faut compenser les problèmes de change ? Ou simple alourdissement des coûts du courrier entre postes européennes ?

En attendant, Postcrosseurs et collectionneurs de Machin en seront à casser leur tirelire.

Aucun commentaire: