dimanche 5 février 2017

Un nouveau bureau de poste dans le centre de Liverpool

Depuis cinq ans de pélerinage annuel, la situation postale du centre touristique de Liverpool, au nord-ouest de l'Angleterre, paraissait durablement fixée. Mais, 2017 va voir l'ouverture d'un nouveau bureau franchisé dans cette ville qui retrouve une certaine croissance.
La façade de l'ancien Lyceum Post Office sur Bold Street - la rue des librairies et des restaurants - en  mars 2015 (photographie sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0 fr).
Le Lyceum reste pratiquement vide au croisement des rues commerçantes. Le bâtiment néo-classique du début du dix-neuvième siècle a servi de bibliothèque, de club privé et, de 1984 à 2004, un bureau de poste.

Le projet du Post Office était, au départ, d'en faire le principal bureau de la ville, complété d'un musée postal. Mais, la création de l'entreprise Post Office, séparée de Royal Mail, fit que l'utilisation du bâtiment fut plurielle avec des cafés successifs.

Depuis 2004, à part une petite agence bancaire au rez-de-chaussée du côté de la façade donnant sur Hannover Street, le Lyceum est désespérément vide : les propriétaires voulant le détruire et profiter de la croissance économique, culturelle et sociale de la ville, la ville et la société civile prônant la protection de ce patrimoine dans une ville ravagée par les bombardements allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale (voir l'exposition sur la bataille de l'Atlantique à l'excellent Musée maritime du Merseyside).

Deux bureaux sont, à mon empirique connaissance - en marchant, observant et par hasard trouvant, sont ouverts dans le centre classé au Patrimoine de l'humanité de l'Unesco :
- en descendant Church Street en direction du fleuve Mersey, à l'une des entrées du centre commercial Liverpool One, un bureau complet est encastré à l'étage d'un marchand de journaux/librairie/papeterie WHSmith.
- En remontant Bold Street vers l'église St. Luke, martyre des bombardements allemands et conservée en l'état : le bureau de Leece Street est davantage populaire. Il faut voir la longue file d'attente de retraités les lundis pour l'ouverture de neuf heures moins le quart.
Les baies vitrées du futur bureau (et café) Central Village sur  Renshaw Street, une des artères centrales, en janvier 2017 (photographie sous licence Creative Commons by-nc-nd 3.0 fr).
C'est à proximité de ce second bureau que des affiches annonçant l'ouverture d'un nouveau bureau sont apparues sur les vitres du Lewis Building... et ce n'est pas n'importe quelle adresse de Liverpool. Le Lewis est un ancien grand magasin de 1856 à 2010 - différent des magasins John Lewis fondés à la même époque -, avec une reconstruction après les affres de la guerre. Il est situé face à l'Adelphi Hotel, l'hôtel des passagers les plus aisés des croisières transatlantiques.

Le Liverpool Echo racontait, le vingt-six octobre 2016, qu'un entrepreneur propose d'établir un bureau de poste en sous-sol et un café au niveau du trottoir, là où les affiches du Post Office sont visibles sur la photographie.
Localisation des bureaux évoqués grâce à Google Maps (légendée avec Paint.NET).
Que va-t-il advenir du bureau de Leece Street ? Un maintien me paraît difficile : cinq cents mètres sépareront les bureaux, l'espace entre deux arrêts de bus... Le remplacement de Leece qui me paraît sous contrôle direct de Post Office Ltd par un franchisé ? Ou alors, les besoins sont suffisants pour deux bureaux entre les habitants des quartiers proches, les Liverpuldiens venant travailler, les étudiants et les entreprises.

Probablement des réponses lors de mon prochain séjour en 2018.

Aucun commentaire: